Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour le mois décembre 2005

Raquettes et caméra

Aujourd’hui, belle sortie en forêt pour tracer ma première piste de raquette de la saison. Pour faire le plein d’images neuves et m’envelopper de paix aussi.

Connifères enneigés

En milieu d’après-midi, le soleil balayait la cime des arbres, laissant les sous-bois dans une ombre bleutée et reposante. Le crissement de la neige foulée, le « tchick tchick » d’une mésange et, de temps en temps, une onde de vent qui faisait frémir la tête des grands arbres.

Aucun commentaire

Mes anges

BANG!
Un grand bruit à la fenêtre, qui fait sursauter au sortir du lit. Un oiseau, un chardonneret, figé sur une marche de l’escalier…

Chardonneret mort

Jour et nuit, ces grandes fenêtres laissent entrer la vie extérieure: les formes et les couleurs des plantes, les animaux qui passent, le ballet des oiseaux, leur chant aussi, quand on les ouvre sur le temps doux. Mais, parfois, elles tuent un oiseau. Un chardonneret, un bruant, un junco, une gélinotte même! Mais je ne me souviens pas qu’une mésange, une sitelle ou un colibri se soit ainsi mépris entre verre et vide. Certains oiseaux auraient-ils une moins bonne vision, ou serait-ce la précision de leur vol qui épargnerait les autres?

Mésanges à tête noire

De tous nos visiteurs ailés, la mésange est à coup sûr ma préférée. Compagne curieuse de nos ballades en forêt et glaneuse infatigable de nos postes d’alimentation, la précision de son vol et sa capacité à profiter de la moindre aspérité pour se percher m’émerveilleront toujours. Et tenace avec ça! J’en ai déjà vu une, toute ébouriffée, s’affairant à tirer des graines de tournesol de cette mangeoire, alors que le vent d’une tempête hivernale était si violent que le cylindre métallique fouettait l’air à l’horizontale. Elle fit plusieurs allers et retours entre la mangeoire et la forêt proche, zigzagant élégamment comme si la bourrasque eut été une brise printanière!

1 commentaire

L’allégorie de la grenouille

Vue sur le site Internet d’Équiterre aujourd’hui, cette petite animationUn geste à la fois!
en dit long sur notre situation écologique et sociale…

Aucun commentaire

Problème d’affichage résolu

Depuis ce matin, Boulots noirs devrait s’afficher correctement dans tous les navigateurs couramment employés, incluant Safari. Si toutefois quelque problème subsistait pour quelqu’un lisant ces lignes, SVP veuillez m’en informer en laissant un commentaire décrivant l’anomalie, afin que je puisse apporter les corrections nécessaires.

Aucun commentaire

L’arbre à toutous est identifié

Lors de notre visite au Noël d’antan à Cap-Santé (voir La fête au village) nous avons eu le plaisir de rencontrer Madeleine Samson, une artiste accomplie dont le talent ne se limite pas à la pratique des arts visuels. En effet, sa façon de décrire les plantes présentes dans certaines de ses œuvres révèle rapidement des connaissances botaniques étendues. Je lui ai donc parlé de la plante que j’avais photographiée quelques jours auparavant, (voir Pollux et la forêt enchantée) en lui demandant si elle serait en mesure de m’aider à l’identifier. Voici la réponse qu’elle m’a fait parvenir:

Bonjour Monsieur Carles

J’ai immédiatement eu le sentiment d’avoir croisé dans ma vie ce toutou comme vous l’avez surnommé si joliment.

Il s’agit en fait du fruit de la clématite sauvage, de la famille des renonculacées qui pousse sous forme grimpante. Sa fleur n’est pas très spectaculaire, plutôt petite, parfois sans pétales. Par contre le fruit est assez exubérant ! Je l’avais identifié il y a quelques années et j’en avais conservé un spécimen à la page 170-171 du Guide des fleurs sauvages de l’est de l’amérique du nord, de Lawrence Newcomb et Gordon Morrison.

Le vôtre est tout à fait semblable et je suis sûre de son identité même en l’absence des feuilles et des fleurs. Les fleurs sont de couleur blanches, pourpres ou bleues. Son fruit distinctif est formé d’un capitule d´aigrettes plumeuses qui lui a donné son nom français Barbe de vieillard.

Il est assez étonnant que son nom anglais Virgin´s Bowers (Boudoir d’une vierge) devienne Barbe de vieillard en français.

Enfin, Arbre à toutous est tout à fait poétique et lui convient très bien. »

Pour les personnes qui aimeraient passer un agréable moment et voir le travail de Madeleine Samson, elle expose actuellement deux grands tableaux à la Galerie du Trait-Carré, dans l’arrondissement historique de Charlesbourg, avec tout un groupe d’artistes professionnels. Ouvert tout au long de décembre, les vendredis, samedis et dimanches. Il y a, les dimanches, prestation de musiciens et poètes.

Aucun commentaire

Persévérance

Chaque jour, dans notre jardin, j’aime regarder cette rose qui tient tête à l’hiver.

Rose givrée

Aucun commentaire

Aux utilisateurs de Safari (suite)

Je viens de terminer la correction manuelle de tous les messages du mois de décembre; ils devraient maintenant s’afficher correctement dans Safari. Je poursuivrai les corrections, pour les messages des mois précédents, aussitôt que j’aurai un peu de temps libre.

Je recommande fortement aux utilisateurs de Safari (dont j’étais jusqu’à récemment) d’essayer le navigateur Firefox.

Aucun commentaire

Aux utilisateurs de Safari

Je viens de me rendre compte que tous les messages publiés dans ce blogue ont cessé de s’afficher correctement pour les utilisateurs du Navigateur « Safari » (utilisé sur Macintosh seulement). J’ai trouvé une façon de corriger la situation, mais celà impliquerait de modifier manuellement tous les messages publiés jusqu’à aujourd’hui. Comme ce problème est nouveau, et qu’il est causé par le logiciel qui gère ces pages, je tenterai d’abord de faire corriger la situation à la source. En dernier recours, je ferai les corrections manuellement! À suivre…

Aucun commentaire

Air froid, couleurs chaudes

Coucher de soleil hivernal.

Ciel d’hiver au crépuscule

Aucun commentaire

Rose en décembre

Une autre belle surprise dans mon courriel ce matin: mon second petit-fils sera… une petite fille!

Rosier et son ombre sur la neige

Nous sommes tout à fait ravis, ma conjointe et moi, de savoir qu’il y aura une petite gamine pour donner le change aux garçons de sa génération. De beaux éclats de vie en perspective quand les quatres petites étincelles viendront taquiner leurs grands-parents à la campagne!

Aucun commentaire

Page suivante »