Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour le mois janvier 2006

Il neige dans la boule de cristal…

« Il est possible, bien que ce soit assez difficile, de prédire jusqu’à un certain point la forme des amoncellements de neige sur les toits. »

Bungalow surchargé de neige

« Pour des bâtiments de forme relativement simple, l’évaluation peut être effectuée à partir du Commentaire H du Supplément n° 4 du Code national du bâtiment, tout en se basant sur les conditions aérodynamiques et l’expérience. Si le bâtiment a une forme plus complexe et si les conditions du terrain sont inhabituelles, on recommande d’effectuer des études expérimentales, par exemple des essais en soufflerie ou dans un courant d’eau, afin de mieux déterminer la répartition probable des amoncellenents de neige dus au vent. »

Tiré de:« CBD-193-F. Évaluation des surcharges de neige sur les toits », Conseil national de recherches Canada

Aucun commentaire

Plage blanche

Coquillage de neige

On pourrait presque y entendre la mer…

Aucun commentaire

L’atelier

Les travaux manuel me font du bien. À cause de mon métier, je reste souvent assis, longtemps, les yeux rivés sur les paysages virtuels de l’écran cathodique. C’est pourquoi il m’arrive parfois de sentir le besoin de me dégourdir un brin en « gossant » quelques matériaux bien réels! Mon atelier est un petit cocon douillet où je travaille en écoutant la radio. Cette semaine, j’y ai mis un peu d’ordre car j’ai la fâcheuse habitude d’y entasser tous les objets que je n’ai pas le temps de ranger.

Atelier la nuit

Ce soir, en entrant dans la maison pour faire une pause, j’ai réalisé, en jetant un coup d’œil à la fenêtre, que ce vieux bâtiment a encore bien du charme dans sa tenue de nuit!

Aucun commentaire

Couchers de soleil

Des photos de couchers de soleil, il y en a des millions sur Internet et dans les tiroirs de tous les photographes. Et pourtant, jamais deux ne seront tout à fait semblables. En voici un qui enflamme une petite érablière.

Coucher de soleil sous les arbres

Soleil et nuages, voilà mon « kit » d’éclairage favori!

Aucun commentaire

Temps moches

Encore une fois, mon pays perd la boussole. Les analystes de tous poils tournent autour des médias, décrivant en mille mots le vide abyssal des projets politiques. Les profiteurs promettent à tour de bras, et courent hystériquement d’un océan à l’autre, toujours dans le sens du vent. L’opinion publique, indécrottablement amnésique, tourne, freine, repart et s’élance dans le vide…

Mésange en vol

Encore une fois, les saisons s’emmêlent dans le calendrier et les oiseaux dérapent sous la pluie et le vent.

Aucun commentaire

Péril en la demeure

Depuis longtemps, je regarde avec un peu de tristesse cette très jolie maison dont personne ne semble s’occuper. Située sur la route 138, à la sortie ouest de Deschambeault, elle se décolore lentement avec les années. Son allure extérieure laisse supposer que, jusqu’à maintenant, la structure a plutôt bien résisté aux agressions du vent, de la pluie et de la neige.

Maisonnette endommagée

Récemment, j’ai remarqué que toute sa partie nord, qui semble être une ancienne « cuisine d’été », a basculé sur ses assises vers le ruisseau qui coule derrière. Si personne n’intervient rapidement, je crains que les intempéries ne viennent rapidement à bout de la vaillante maisonnette… Ce serait vraiment dommage!

Aucun commentaire

Samedi à la plage

Samedi, le soleil était était au rendez-vous sur la plage de Cap-Santé. Cette aveuglante lumière d’hiver que j’aime tant mais que je trouve si difficile à apprivoiser. La glace, que la puissance du fleuve fracasse et entasse; un empilement de blocs translucides ici, une mare turquoise figée là, une coulée d’eau noire ailleurs. Et la neige qui sucre le tout et assourdit le sifflet du train qui passe.

Quai de Cap-Santé en hiver

Et dire qu’il y a des gens qui fuient l’hiver pour aller se réfugier à l’ombre de palmiers assoifés…

Aucun commentaire

Qualité de vie

Dans cette photographie, prise cet après-midi à Donnaconna, si vous pouviez retirer la clôture à neige, les clôtures de broches, les nuages de fumée (vous sentez le doux parfum?), l’énorme cheminée, et l’usine à papier sur laquelle elle pousse, en contrebas, vous pourriez vous asseoir dans le joli kiosque tout neuf et admirer les derniers rapides d’une des plus belles rivières à saumons du Québec, là où ils se jetaient dans le majestueux fleuve Saint-Laurent.

Kiosque et fumées d’usine

Ah! j’oubliais: il faudrait aussi pouvoir retirer la pancarte, à droite, dont le titre est « On travaille pour votre qualité de vie »

Aucun commentaire

Le plafond de Matisse

« …les visages esquissés de ses trois petits enfants au plafond de la chambre fixe le souvenir de la réunion familiale organisée pour son quatre-vingtième anniversaire. Alors qu’il était alité, il saisit un fusain qu’il monta sur une longue perche de bambou puis il traça rapidement les portraits, d’un geste assuré malgré la difficulté et l’effort physique. Qu’elles aient été réalisées “ par jeu, par épate, ou pour se rajeunir ”, selon le témoignage de Jacqueline, les trois grandes effigies de ces petits enfants veillèrent sur les nuits de l’artiste en ses ultimes années. »

Puit de lumière

Après la mort de Matisse, en 1954, les dessins furent arrachés du plafond et transposés sur toile. Ils ne seront plus présentés au public durant les trente années suivantes. Grâce à la volonté et à la générosité de la famille Matisse, l’œuvre réapparaît aujourd’hui dans une présentation aussi conforme que possible à sa situation d’origine.

On peut lire la fascinante histoire de cette restauration sur le site du Centre de recherche et de restauration des Musées de France.

1 commentaire

Sortie du virage

Avec la nouvelle année commence pour moi une nouvelle époque photographique. La conversion de mes outils vers la technologie numérique est maintenant terminée.

Girafes

J’explore maintenant les forces et les faiblesses de mon nouvel équipement et je suis excité comme un gamin découvrant un nouveau jeu vidéo!

2 commentaires