Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour le mois octobre 2006

La fête!

Anniversaire

21 octobre, jour anniversaire pour Jojo…et pour Boulots noirs. Un an déjà!

2 commentaires

Pour toujours

Tee-pee

Le ministre des Affaires indiennes
rencontra les chefs dènès à Yellowknife,
discuta de leurs droits et conclut avec ces promesses:

« Vos ancêtres ont vécu sur 1 000 000 de kilomètres carrés,
et vous aussi avez tous les droits sur ces 800 000 kilomètres.
Tant que le soleil brillera,
vous pourrez occuper ces 600 000 kilomètres.
Aussi longtemps que le grand fleuve coulera,
vous vivrez librement sur ces 400 000 kilomètres.
Cependant, vos 200 000 kilomètres font partie du Canada
et les lois canadiennes prévaudront
sur l’ensemble de vos 100 000 kilomètres.
Si des Blancs veulent s’établir
sur votre territoire de 50 000 kilomètres,
et exploiter les ressources de vos 20 000 kilomètres,
vous devrez partager vos 5 000 kilomètres avec eux.
Mon gouvernement garantira vos droits
sur vos immenses 2 000 kilomètres,
et vos enfants pourront vivre pour l’éternité
sur vos 500 kilomètres de territoire.
Après notre accord sur vos 200 kilomètres,
je vous donnerai un drapeau canadien
que vous pourrez faire flotter n’importe où
sur les 50 kilomètres de votre territoire
en signe de notre entente sur vos 10 kilomètres.
Même si l’intérêt national exige
que vous abandonniez votre kilomètre de territoire
je promets qu’il vous restera quand même assez de place
où vous pourrez vous asseoir et vous tourner les pouces ».

(René Fumoleau)

Aucun commentaire

Lac Alain

Vue du lac Alain

Pause sur le bord du lac, en fin de semaine dernière. Un bon repas, la chaleur de l’amitié et de l’air frais.

Aucun commentaire

La cueillette

Sorbier des oiseleurs

C’est la première fois cette année que notre jeune sorbier des oiseleurs complète son cycle annuel de croissance. Jusqu’à maintenant, divers accidents de parcours l’avaient empêché d’arborer ses jolis grappes de fruits rouges. Maladie, insectes et chevreuils gourmands avaient tour à tour entravé ses efforts.

C’est donc avec grand plaisir que nous avons regardé ses baies tourner graduellement de l’ivoire au rouge orangé. La table était mise pour le dessert automnal de nos amis ailés.
Puis, cette semaine, les oiseaux des alentours sont venu s’y servir à plein bec. Tous ensemble, le même jour exactement, ils étaient au rendez-vous et ils ont dépouillé l’arbrisseau de tous ses fruits, ne laissant qu’une toute petite grappe au sommet de la branche maîtresse.

Les cueilleurs obéissaient à un signal dont j’ignore la nature, mais qui semble être aussi efficace qu’une pub de malbouffe sur un ado affamé!

Aucun commentaire

Tricycle

Cyclo-tondeuse

Joindre l’utile à l’agréable…

1 commentaire