Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour le mois avril 2008

À venir

L’autre jour, à l’épicerie, quelqu’un rouspétait parce que le printemps semble bien timide cette année. Une dame âgée lui répondit: « Oh! il ne faut pas s’en faire; de toute ma vie, je n’ai jamais vu l’hiver passer l’été ». Et c’est le sourire aux lèvres que je suis rentré chez moi, en regardant encore tomber quelques flocons de neige.

C’est bien vrai que le printemps tarde à nous réchauffer mais, aujourd’hui, en observant bien les abords de la maison, j’ai constaté avec plaisir que nous aurons bientôt:

Oignons verts sous la neige

des oignons verts…

Jeunes pousses de rhubarbe

…de la rhubarbe…

Jeune ciboulette

…de la ciboulette…

Premières pousses d'hémérocalles

…et de très jolies fleurs!

Aucun commentaire

La plus vieille photo du monde?

Feuille morte sur la neige, au printemps

C’est une simple feuille d’arbre aux nervures délicates. Mais rarement végétal a autant suscité d’émoi chez les historiens de la photographie. Selon la maison de ventes Sotheby’s, l’image de cette feuille, qui devait être vendue lundi 7 avril, à New York, est peut-être la plus vieille photographie du monde. Voilà une feuille britannique en passe de détrôner un paysage français : le Point de vue du Gras à Saint-Loup-de-Varennes, réalisé par Nicéphore Niépce en 1827, passait pour la plus ancienne photo connue. La prétendante n’est pas exactement une photographie, puisqu’elle n’a pas été prise avec une chambre noire. Il s’agit d’un « dessin photogénique », empreinte obtenue en plaçant un objet sur une surface sensible à la lumière. Longue de 18 centimètres sur 11, rouge sombre sur fond brun, elle a été achetée en 1989 par Jill Quasha, une marchande chargée de constituer une collection de photographies pour la société Quillan. Lorsqu’elle achète La Feuille, Jill Quasha croit tenir une image signée par Henry Fox Talbot, un Britannique qui réalise à partir de 1834 des dessins photogéniques à partir de fleurs, de feuilles ou de dentelle. « J’ai été frappée par la pureté de l’image, se souvient Jill Quasha. Elle était parfaite pour représenter les débuts de la photographie. »

Pour lire l’article en entier: – Le Monde, 7 avril 2008 –

3 commentaires

Bleu, blanc, brun

Rive de la rivière Jacques-Cartier

Neige fondante, sur la rive de la Jacques-Cartier, à pareille date l’an dernier.

2 commentaires