Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

À propos

.
Quand j’ai créé Boulots noirs, le 21 octobre 2005, j’ai écrit le texte de présentation suivant:

« La photographie est mon métier et ma passion. Le dessin et la peinture sont de vieux amis que j’ai beaucoup négligés et avec lesquels je souhaite renouer. J’aimerais savoir écrire, mais ce n’est pas le cas; j’essaierai peut-être quand même un peu… »

Un an plus tard, j’y avais pris suffisamment goût pour avoir envie d’étoffer un peu ce carnet Web. Les ennuis (de plus en plus fréquents et importants) que j’ai vécu avec Blogger au cours de cette même année m’ont amené tout naturellement à envisager la possibilité d’utiliser un moteur de blogue plus performant. Après quelques jours de recherches sur le sujet, j’ai opté pour une solution dont les plus grandes qualités sont la flexibilité et le prix.

WordPress, qui est une application développée pour et par la communauté (open source), fait une large place aux modules externes (plug-ins) et est distribuée gratuitement. De plus, l’enthousiasme et la générosité des nombreux utilisateurs et auteurs sont aussi très appréciables quand vient le temps de mettre la main à la pâte. J’avais donc décidé de passer à l’acte pour le premier anniversaire de Boulots noirs, mais quelques surprises m’attendaient au tournant…

Programmeurs en informatique et autres férus de code, vous savez bien ce qu’implique la décision d’installer et d’entretenir son propre moteur de blogue. Pour vous, la manipulation des bases de données, des fichiers de style et du XHTML n’a rien de sorcier. Vous savez aussi que les choses se compliquent un brin quand on tient à le faire dans une autre langue que l’anglais, et à le faire dans les règles de l’art.

Pour les non-initiés, qu’il me suffise de vous dire que les pages que vous lisez ne sont que la pointe de l’iceberg; la partie submergée est de loin la plus importante. Les autres qui, comme moi, ne soulèvent le capot de leur bolide virtuel que très épisodiquement comprendront que je sois assez fier d’avoir mené à terme ce projet, même avec deux mois de retard…

Finalement, j’aurai encore négligé le dessin et la peinture cette année, mais j’ai la consolation de pouvoir vous offrir cette nouvelle version de Boulots noirs juste à temps pour Noël. J’avoue que le cadeau est un peu beaucoup pour moi aussi!

Raymond Carles, 20 décembre 2006

1 commentaire

1 commentaire seulement

  1. Jean -Pierre 1 janvier 2007 12:01

    Encore de très belles photos avec un nouveau look professionnel.Chapeau j’aime bien.Je comprend maintenant que je ne recevais pas grand nouvrelle de toi ces temps- ci ..

Quelque chose à dire ?