Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour la catégorie 'Flore'

Mémoire de l’œil

Gros arbre mort

Depuis deux jours, j’examine les négatifs d’images captées il y a quelques années. Le temps qui passe a installé le recul nécessaire. Les souvenirs immédiats, liés à tout ce qui a entouré les prises de vue se sont estompé; ne reste plus que l’attrait du sujet lui-même. Quel bonheur, en numérisant ces bouts de pellicules, de retrouver l’émotion qui, ce jour-là, faisait battre mon cœur un peu plus vite pendant que, l’œil collé au viseur, je cherchais le cadrage idéal!

Cette image, n’est pas recadrée. Elle a été prise avec un ancien boitier panoramique russe dont l’objectif pivotait pendant la prise de vue. On me l’a volé un jour et c’est une perte dont je ne me suis jamais tout à fait consolé.

2 commentaires

Retour de la bécane

Bicyclette

Hier, j’ai mis un peu de temps pour remettre ma vieille bécane en état; j’ai de bonnes intentions… Je l’ai enfourchée ce matin pour une première sortie d’entraînement. Randonnée pénible durant laquelle mes fesses, mes cuisses et mes genoux m’ont douleureusement rappelé ma sédentarité hivernale!

Si j’arrive à m’y remettre régulièrement, le plaisir de rouler reviendra sûrement, et avec lui la motivation. Je comptabiliserai ici mon kilométrage, histoire de me pousser un peu. Aujourd’hui: 15 km à 22,4 km/h de moyenne

Aucun commentaire

Paradis sous la semelle

Fleurs mauves minuscules

C’est le printemps, regardez où vous mettez les pieds!

Aucun commentaire

Dégel

Un surplus de travail et de petits ennuis de santé m’ont tenu éloigné de la caméra depuis quelque temps. Cette semaine, je n’ai pas pu résister plus longtemps et je suis sorti faire quelques images. Aussitôt que j’ai eu mis le nez dehors, le printemps m’est entré par les yeux, le nez et les oreilles. Je sentais un grand débordement d’énergie créatrice partout autour de moi.

Rivière aux pommes

J’adore les gammes de gris, de bruns et de blancs qui caractérisent le début du printemps. Très vite ils disparaîtront sous les verts tendres et les premières touches claires des bourgeons qui feront chanter le paysage…

Herbes séches et sol enneigé

Pendant cette promenade, j’ai vu et entendu des centaines d’oiseaux. J’aurais voulu être mieux outillé pour capturer le vol excité des merles qui filaient sous mon nez, traversant en rase-motte la petite bétulais où je marchais, ou celui, calme et puissant, de ces belles bernaches, décollant d’un champ encore presque entièrement recouvert de neige.

Merle en volMerle en vol 2Envol de bernaches

1 commentaire

On dort comme une buche!

##NOLIGHTBOX## Si ce n’est pas déjà fait, cliquez sur le bouton pour vous joindre à cette cyberaction citoyenne. Un geste intelligent et très nécessaire pour que nos gouvernants sortent de leur léthargie.

On est fier de notre nature mais…

Aucun commentaire

Le bel arbre

Grand orme en hiver

Il y a longtemps que je regarde cet arbre. Visible de l’autoroute, il orne un coin de paysage dont il est à peu près le seul point d’intérêt. Quelques nuages, un soleil couchant et une belle poudrerie, voilà ce qu’il fallait pour le mettre en valeur.

4 commentaires

Hiver chaud

Bloqué à l’extérieur de mon blogue depuis quelques jours par des problèmes techniques chez Blogger, et bloqué à l’intérieur de la maison par une météo qui décourage la pratique photographique, j’ai décidé de mettre un peu de couleur dans cet hiver chamboulé et gris.

Euphorbia milii

Reçue en cadeau il y a au moins cinq ans, cette « Épine du Christ » (Euphorbia milii) a fleurie continuellement depuis. Ses longues tiges épineuses et la disposition de son feuillage lui donne des allures de cactus sur lequel seraient piqués de petits palmiers verts. À part son allure et ses jolies couleurs, une grande qualité de cette plante est qu’elle n’exige à peu près aucun entretien… sinon une photo et un verre d’eau de temps en temps!

Bien que ce soit évident pour toute personne raisonnable, je tiens à préciser que, le nom vulgaire attribué à cette plante est indépendant de ma volonté et que sa représentation photographique ne doit en aucun cas être considérée comme une insulte à l’égard de quelque religion que ce soit…

2 commentaires

Raquettes et caméra

Aujourd’hui, belle sortie en forêt pour tracer ma première piste de raquette de la saison. Pour faire le plein d’images neuves et m’envelopper de paix aussi.

Connifères enneigés

En milieu d’après-midi, le soleil balayait la cime des arbres, laissant les sous-bois dans une ombre bleutée et reposante. Le crissement de la neige foulée, le « tchick tchick » d’une mésange et, de temps en temps, une onde de vent qui faisait frémir la tête des grands arbres.

Aucun commentaire

L’arbre à toutous est identifié

Lors de notre visite au Noël d’antan à Cap-Santé (voir La fête au village) nous avons eu le plaisir de rencontrer Madeleine Samson, une artiste accomplie dont le talent ne se limite pas à la pratique des arts visuels. En effet, sa façon de décrire les plantes présentes dans certaines de ses œuvres révèle rapidement des connaissances botaniques étendues. Je lui ai donc parlé de la plante que j’avais photographiée quelques jours auparavant, (voir Pollux et la forêt enchantée) en lui demandant si elle serait en mesure de m’aider à l’identifier. Voici la réponse qu’elle m’a fait parvenir:

Bonjour Monsieur Carles

J’ai immédiatement eu le sentiment d’avoir croisé dans ma vie ce toutou comme vous l’avez surnommé si joliment.

Il s’agit en fait du fruit de la clématite sauvage, de la famille des renonculacées qui pousse sous forme grimpante. Sa fleur n’est pas très spectaculaire, plutôt petite, parfois sans pétales. Par contre le fruit est assez exubérant ! Je l’avais identifié il y a quelques années et j’en avais conservé un spécimen à la page 170-171 du Guide des fleurs sauvages de l’est de l’amérique du nord, de Lawrence Newcomb et Gordon Morrison.

Le vôtre est tout à fait semblable et je suis sûre de son identité même en l’absence des feuilles et des fleurs. Les fleurs sont de couleur blanches, pourpres ou bleues. Son fruit distinctif est formé d’un capitule d´aigrettes plumeuses qui lui a donné son nom français Barbe de vieillard.

Il est assez étonnant que son nom anglais Virgin´s Bowers (Boudoir d’une vierge) devienne Barbe de vieillard en français.

Enfin, Arbre à toutous est tout à fait poétique et lui convient très bien. »

Pour les personnes qui aimeraient passer un agréable moment et voir le travail de Madeleine Samson, elle expose actuellement deux grands tableaux à la Galerie du Trait-Carré, dans l’arrondissement historique de Charlesbourg, avec tout un groupe d’artistes professionnels. Ouvert tout au long de décembre, les vendredis, samedis et dimanches. Il y a, les dimanches, prestation de musiciens et poètes.

Aucun commentaire

Persévérance

Chaque jour, dans notre jardin, j’aime regarder cette rose qui tient tête à l’hiver.

Rose givrée

Aucun commentaire

« Page précédentePage suivante »