Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour la catégorie 'Patrimoine'

Les choses inutiles

La semaine dernière, au hasard d’une recherche dans l’Internet, je suis tombé sur un magnifique billet intitulé « Moules à sucre ». Je fus à ce point remué qu’à la fin de ma lecture j’en avais oublié la question qui m’avait conduit sur cette page!

Démolition de l’église Saint-Patrick de Québec

J’ai fait la photo ci-dessus le 23 janvier 1989, à Québec, pendant la démolition de l’église Saint-Patrick par le promoteur immobilier Laurent Gagnon. L’été précédent, pour dorer la pilule aux citoyens qui s’opposaient à son projet, l’homme avait promis de récupérer soigneusement tous les objets d’art et de culte contenu dans le temple. Au premier plan, renversé dans la neige parmi les débris, on reconnaît l’arche qui, quelques semaines plus tôt, recouvrait encore le tabernacle du maître-autel.…

Aucun commentaire

Sauvée!

Il y a un an, je vous ai dit mon inquiétude au sujet d’une jolie maison abandonnée qui risquait de disparaître dans l’indifférence générale (voir « Péril en la demeure« , 15 janvier 2006).

Maison en rénovation

Je suis heureux de pouvoir vous dire que quelqu’un a récemment pris cette affaire en main et que la belle maisonnette a encore de longues années devant elle. Solidement assise sur une nouvelle fondation et flanquée d’une nouvelle « cuisine d’été » toute neuve, il ne lui manque plus qu’un coup de pinceau et quelques enjolivures pour rivaliser avec les plus belles habitations des environs. Je vais surveiller ce chantier avec intérêt, comme vous vous en doutez bien…

Une sacré belle surprise pour commencer la nouvelle année avec le sourire!

2 commentaires

Péril en la demeure

Depuis longtemps, je regarde avec un peu de tristesse cette très jolie maison dont personne ne semble s’occuper. Située sur la route 138, à la sortie ouest de Deschambeault, elle se décolore lentement avec les années. Son allure extérieure laisse supposer que, jusqu’à maintenant, la structure a plutôt bien résisté aux agressions du vent, de la pluie et de la neige.

Maisonnette endommagée

Récemment, j’ai remarqué que toute sa partie nord, qui semble être une ancienne « cuisine d’été », a basculé sur ses assises vers le ruisseau qui coule derrière. Si personne n’intervient rapidement, je crains que les intempéries ne viennent rapidement à bout de la vaillante maisonnette… Ce serait vraiment dommage!

Aucun commentaire

La fête au village

Sortie agréable cet après-midi, au Noël d’antan de Cap-Santé. Cette activité annuelle, connaît de plus en plus de succès depuis sa création, il y a cinq ans. L’endroit est fréquenté à l’année par les amateurs de beaux villages anciens, mais quand le Marché de Noël s’installe sur la Place de l’église, débordant jusque sur le Vieux chemin, l’ambiance est magique!

Cette année, plus d’une soixantaine d’artistes et d’artisans présentaient leurs créations au public. Nous y avons fait de belles rencontres et admiré de beaux objets d’artisanat. Mélanie Audet (créations Mélka), est l’artisane qu’on voit ici en train de peindre un cache lampion.

Mélanie Audet, artisane

J’ai aussi eu le plaisir d’admirer quelques tableaux, dessins et gravures dont la qualité m’a agréablement surpris, de telles œuvres étant rarement présentés dans des événements populaires. On se voit aussi offrir de succulents produits du terroir, qui mettent les gourmands comme moi à dure épreuve!

Les visiteurs circulent autour des jolis boutiques-maisonnettes dressées sur la place pour l’occasion, et se réchauffent en passant près des feux de bois qui brûlent ici et là. Cet après-midi, Elzéar, tapait joyeusement ses petits pieds de bois sur la scène en plein air où chantaient ses amis du chœur du vieux couvent de Neuville.

Elzéar la marionnette

Nous sommes revenu chez-nous avec le sourire, habités par l’esprit de Noël qui approche.

NOTE: L’événement se poursuit jusqu’à demain, 27 novembre.

2 commentaires

Tombée dans l’œil

C’est aujourd’hui qu’avait lieu la démolition de la laiterie incendiée de la Maison Déry (voir : « Jouer avec le feu »). Comme le soulignait Michel, responsable de la corvée, on ne devrait pas parler de démolition, mais plutôt de récupération. Il a bien raison, car le bâtiment fut minutieusement démonté, et tout ce qui méritait d’être conservé a été mis de côté pour servir à la reconstruction éventuelle.

Bâtiment incendié

Je n’ai presque rien vu du travail, car j’ai reçu une particule dans l’œil aux premières minutes de l’action. Bien fichée sous la paupière, il aura fallu l’intervention du médecin pour m’en débarrasser.

J’ai donc manqué la corvée, mais j’ai quand même réussi quelques photos de la joyeuse équipe juste avant que tout le monde mette les voiles. Quelques images plus personnelles aussi, qui s’ajoutent à celles prises il y a deux jours, histoire de trouver un peu de beauté dans ce petit drame…

Trace d’incendie

3 commentaires

Jouer avec le feu

Vision désolante, en allant faire une marche aujourd’hui: la laiterie de la Maison Déry n’est plus qu’une ruine bonne à démolir. Un incendie (d’origine suspecte me dit-on) qui vient détruire la seule dépendance restante de ce site historique important. Important pour tous, du point de vue de l’histoire, et très important pour notre petite ville, qui ne compte que deux lieux historiques actuellement mis en valeur: La Maison Déry et le Moulin Marcoux.

Laiterie incendiée

On pourra reprocher l’inconscience de la personne responsable de cet acte stupide, mais je me dis que celui qui ignore d’où il vient peut difficilement savoir où il va…

La semaine prochaine, je me joindrai à l’équipe de bénévoles qui feront la corvée de démolition.

1 commentaire

Halloween

Ce personnage est tiré de la série « The scarecrows of Necum Teuch » de l’artiste Angella Geddes. J’ai eu la chance de photographier plusieurs de ses étonnantes sculptures lors d’un séjour en Nouvelle-Écosse à l’été 2002. Aujourd’hui encore, en revoyant ces images, je retrouve le mélange de surprise et de joie qui m’habitait ce jour-là en découvrant le travail de cette artiste à l’imagination débridée.

Épouvantail créée par Angella Geddes

Si vous passez par là, arrêtez-vous au Aunt Mary’s House Museum et offrez-vous une promenade autour de la petite maison blanche. Plusieurs dizaines de ses créations sont éparpillés dans la cour, les jardins, et jusqu’à l’orée de la forêt. Dépaysement et poésie garantis!

Mais prenez garde à ne pas rencontrer le Swamp Soggon, sinon vous pourriez être définitivement transformé en épouvantail…

Aucun commentaire