Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour la catégorie 'Paysage'

Le printemps?

Glaçons

Le 7 janvier, je faisais des photos printanières; aujourd’hui, 10 avril, je fais des photos hivernales…

Aucun commentaire

Sous le soleil exactement

Premier jour du printemps 2007

Aujourd’hui, le soleil s’est levé à l’est et couché à l’ouest, très exactement; c’est l’équinoxe du printemps.

3 commentaires

Période blanche

Neige sur la rivière Jacques-Cartier

L’autre jour, à Donnaconna, il y avait un tableau de Borduas sur la rivière…

2 commentaires

Ombres pontrougeoises

Ombres en forêt

Cet après-midi, première promenade en raquettes de la saison; il y avait de très belles percées de soleil dans la forêt.

Aucun commentaire

L’hiver?

Remise agricole dans le brouillard

Curieux paysage dans un drôle d’hiver. Au Québec, nous n’avons pas l’habitude de pareils brouillards au mois de janvier. Ici, le début de l’hiver était habituellement froid et sec, et l’accumulation de neige suffisante pour la pratique du ski et de la raquette. Effets du réchauffement de la planète? C’est plus que possible. L’hiver dernier nous avons connu l’hiver le plus chaud de mémoire de statisticien; l’année 2007 semble vouloir nous surprendre encore plus…

2 commentaires

Vents doux

Vendredi, j’ai écrit à propos des vents violents qui déracinent les arbres. Aujourd´hui, je veux glisser un mot à propos de ces vents doux qui passent au-dessus de la forêt enneigée.

Se promener dans une forêt de conifères chargés de neige est un plaisir chaque fois renouvelé. Même lorsqu’il vente fort ailleurs, à l’abri des arbres la paix et le silence sont remarquables. Parfois, le promeneur touche maladroitement une branche base et un petit paquet de flocons atterrit dans le col de son manteau…

Nuage de neige scintillant au soleil

À l’heure où le soleil descend sur l’horizon, c’est dans une éclaircie, entourée de grands arbres enneigés qu’il faut s’installer pour voir les « pluies d’or ». Ces délicats frissons de neige, que les vents passagers détachent de la cime des arbres, scintillent en retombant dans la lumière du couchant. C’est un des plus beaux spectacles « sons et lumières » que la nature nous offre en hiver.

Aucun commentaire

Vents violents

Pour moi, 2006 aura été l’année des arbres déracinés par le vent.

En août dernier, en route pour aller pagayer dans la Baie Georgienne, j’ai vu des dizaines de grands arbres déracinés par le vent le long de la rivière Mattawa. Certains secteurs de la ville de Mattawa ont d’ailleurs été durement touchés et le parc Samuel de Champlain, situé non loin de là, a même dû fermer ses barrières pendant plusieurs jours pour réparer les plus gros dégâts.

Un peu partout durant notre séjour à la Baie Georgienne j’ai vu des centaines d’arbres couchés au sol par les fureurs d’Éole, et je remarque de plus en plus d’arbres déracinés lors de mes déplacements sur les routes et en forêt.

Arbre déraciné

Le 15 décembre dernier, un cyclone extra-tropical a défiguré le parc Stanley en Colombie-Britanique. « Les cicatrices de cette catastrophe seront encore visibles dans 30 ou 40 ans » déclarait cette semaine le directeur du troisième plus grand parc urbain d’Amérique du Nord.

Le 7 mars dernier, en faisant le portrait d’un grand orme de ma région (voir « Le bel arbre ») je n’imaginais pas que ces clichés seraient les derniers que je ferais de ce magnifique géant. À ma grande surprise (un orme déraciné est un fait rare) le géant a été vaincu par les grands vents au début du mois d’août; ce coin de paysage est devenu d’une banalité désolante!

Fantôme du grand orme

Dans la vallée laurentienne, religieusement, on a respecté les grands ormes qui règnent sur les grands champs. Et ils sont merveilleux à voir du sommet des collines, promener au rythme lent du soleil, sur le feutre vert des prés, sur le tapis fauve des champs moissonnés, de grands disques d’ombre, rousselés par le pelage des vaches à la sieste. Et quels superbes pied-à-terre ils offrent, les beaux ormes, pour reposer un instant les oiseaux pèlerins ! Semés dans la plaine parmi les clochers des églises, ne sont-ils pas eux aussi, des cathédrales d’autre sorte, ajourées pour la prière menue du peuple des oiseaux ?…

(Extrait de: « La chanson des ormes », Marie-Victorin, Croquis Laurentiens, Paris & Tournai, Casterman, 1920)

Aucun commentaire

La neige.

Paysage enneigé au crépuscule

Depuis quelques jours, la neige a transformé les alentours en paysage de carte postale.

Aucun commentaire

Sortir de l’ombre

Québec la nuit

Après avoir pataugé pendant des semaines dans les lignes de codes (ceux qui veulent en savoir un peu plus long jetterons un coup d’œil ici), c’est ce soir que je met enfin le nouveau Boulots noirs en ligne. Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis content de revenir à la photographie!

PS: La photo ci-dessus à été prise à Québec, le 24 novembre dernier.

2 commentaires

Lac Alain

Vue du lac Alain

Pause sur le bord du lac, en fin de semaine dernière. Un bon repas, la chaleur de l’amitié et de l’air frais.

Aucun commentaire

« Page précédentePage suivante »