Boulots noirs

Partager ces instants où le regard sort des sentiers battus…

Archive pour la catégorie 'Photographie'

La plus vieille photo du monde?

Feuille morte sur la neige, au printemps

C’est une simple feuille d’arbre aux nervures délicates. Mais rarement végétal a autant suscité d’émoi chez les historiens de la photographie. Selon la maison de ventes Sotheby’s, l’image de cette feuille, qui devait être vendue lundi 7 avril, à New York, est peut-être la plus vieille photographie du monde. Voilà une feuille britannique en passe de détrôner un paysage français : le Point de vue du Gras à Saint-Loup-de-Varennes, réalisé par Nicéphore Niépce en 1827, passait pour la plus ancienne photo connue. La prétendante n’est pas exactement une photographie, puisqu’elle n’a pas été prise avec une chambre noire. Il s’agit d’un « dessin photogénique », empreinte obtenue en plaçant un objet sur une surface sensible à la lumière. Longue de 18 centimètres sur 11, rouge sombre sur fond brun, elle a été achetée en 1989 par Jill Quasha, une marchande chargée de constituer une collection de photographies pour la société Quillan. Lorsqu’elle achète La Feuille, Jill Quasha croit tenir une image signée par Henry Fox Talbot, un Britannique qui réalise à partir de 1834 des dessins photogéniques à partir de fleurs, de feuilles ou de dentelle. « J’ai été frappée par la pureté de l’image, se souvient Jill Quasha. Elle était parfaite pour représenter les débuts de la photographie. »

Pour lire l’article en entier: – Le Monde, 7 avril 2008 –

3 commentaires

Pour le plaisir

Fougère

Ces jours-ci, j’ai envie de photographies en noir et blanc.

Aucun commentaire

Minolta « A »

La petite icône qui orne désormais les titres de mes billets représente une des pièces de ma modeste collection. Le modèle « A » fut vendu par Minolta de 1955 à 1957. Doté d’un objectif fixe Chiyoko Rokkor de 45mm (f:3.5), et d’un système de visée télémétrique, cet appareil utilisait de la pellicule 135 (aussi appelée 35 mm ou 24 x 36 mm).

Minolta A

Contrairement à la majorité des appareils concurrents dont le réglage de la vitesse se faisait péniblement en tournant de minuscules bagues entourant l’objectif, le Minolta A possédait une molette facilement accessible sur le dessus du boîter. Ce système fut repris plus tard sur d’autres modèles Minolta.

J’ai utilisé cet appareil à plusieurs reprise et j’appréciais particulièrement la douceur de son mécanisme et la qualité générale de sa prise en main. Son design tout en courbes est aussi fonctionnel qu’agréable à regarder, mais j’ai toujours trouvé la course du levier d’armement étonnamment longue.

Aucun commentaire